La célébration du mariage doit respecter les prescriptions du Code civil du Québec, qu’elle revête ou non un caractère religieux

Ce contenu a été mis à jour le 28 juin 2017 à 10 h 28 min.